Imprimer

Le TERROIR de MAURY

terroir

La nature et l'homme font bon ménage depuis déjà des milliers d'années. Il s'installait, il y a 450 000 ans non loin de Maury, à quelques heures de marche.
Il cueillait, chassait et pêchait. Le néolithique a vu ses rapports avec la nature changer, désormais, il polit la pierre, il se sédentarise, il occupe l'espace et le modifie, il conçoit la reproduction, il sème, plante et récolte.

Le paysan est né, le vigneron va arriver.

Dans ce couloir naturel entre Corbières et Pyrénées, la vigne apparaît après le passage d'Hannibal, laissée avec quelques soldats fatigués ou déjà séduits par les lieux.

Dans cette terre difficile et avaricieuse, faite de marnes schisteuses du secondaire, sous un microclimat, la vigne, donne libre cours a des expressions les plus complexes.

A l'ombre du château de Quéribus, on y découvre un vignoble produisant des vins rouge secs et des Vins Doux Naturels.

Les cépages rouges, carignan, syrah et grenache noir exhalent leurs arômes de fruits dans des vins secs à haute expression, et lorsqu'ils sont vinifiés en Vin Doux Naturel, les Maury, aux teintes grenat et cuivrées, allient la suavité à la puissance.

Dans ce terroir aux multiples visages, l'homme s'est exprimé d'une part pour le plaisir du goût mais aussi pour le plaisir des yeux.

Le vigneron habille la terre de son habit d'arlequin, assemblage disparate de morceaux, de plaques de formes variées.

Des parcelles imbriquées les unes dans les autres, sur des sols parfois concaves, parfois convexes.

L'hiver laisse apparaître des rangs de vigne soigneusement alignés, un paysage ordonné et sans vie.

- Au printemps, la nature renaît, durant l'été ce vignoble colore ce pays de vert aux nuances légèrement différentes suivant les cépages.
- Puis l'automne offre alors un festival de couleurs, les nuances ne sont plus, ce sont des carmins, des rouges, des orangés, des jaunes tantôt or, tantôt citron, qui chatoient sous les rayons encore très vifs.
- Enfin ce sont les vendanges qui vont apporter les fruits d'une année.

Colette écrivait :

" La vigne et le vin sont de grands mystères et seul le vin nous rend intelligible ce que sont les saveurs de la terre ".

Dans leurs chais, les vignerons de ces terroirs vous feront découvrir ce florilège d'arômes et de saveurs.

Dans ce terroir aux multiples visages, l'homme s'est exprimé d'une part pour le plaisir des yeux mais aussi pour le plaisir de goût

B.R. - Juin 2001